@ jeuneetpunchy.com Le texte de cet article est la propriété de son auteur et ne peut être utilisé sans son accord et sous certaines conditions.


Etre soi Ma synthèse inspirée de la vidéo de Laurent Gounelle intitulée « Devenir pleinement soi » que vous trouverez ci-dessous (15 mn47s) et quelques autres pistes de réflexion.

En résumé, il explique qu’il s’était fourvoyé dans une vie qui n’était pas la sienne. Qu’il faut savoir qui on est pour EXISTER et ne plus s’accrocher à des images, des rôles, des identifications, des masques qu’on s’est créés avec le temps.

Il parle aussi des personnes au physique plutôt avantageux qui peuvent s’identifier à leur beauté et que c’est très lié au sentiment que leur valeur repose sur leur beauté. Alors qu’en fait, ce n’est juste qu’un atout. C’est inconscient chez eux. Il nous fait prendre conscience, s’il en est besoin, qu’en vérité, notre valeur va bien au-delà de notre beauté et de nos possessions, de nos avoirs.

La problématique étant au contraire que toutes ces représentations de soi-même nous éloigne de qui on est vraiment et donc d’une certaine façon on risque de se perdre au travers de ses représentations. Quand on est dépourvu de ces représentations, quand on a été obligé de les perdre par la force des choses souvent, souvent on le vit comme un problème du coup car on n’a plus rien à se raccrocher notamment si on n’a plus d’existence professionnelle, plus de possessions, etc. et néanmoins on réalise qu’on existe toujours.

Tout devient simple et on cesse de jouer un rôle, de se valoriser…et les portes s’ouvrent alors comme par magie. On peut ainsi réaliser qu’on est autre chose que ces fausses identités et donc renoncer à se valoriser à travers elles. Et enfin nous pouvons exister pour ce qu’on est vraiment et réaliser que c’est beaucoup plus profond que ce à quoi on a pu se raccrocher jusque-là.

Notre simple présence est d’une grande valeur et n’a pas besoin d’être enjolivée d’une façon ou d’une autre. Et en lâchant sur ces fausses identités, et bien des choses émergent de nous, notamment des envies de ce que l’on veut faire de notre vie et sans que ce ne soit plus cette fois des désirs inculqués par la société, notre entourage mais des envies véritables de ce que nous voulons faire de notre vie, des choses qui viennent du plus profond de nous-mêmes.

En résumé, aller à la rencontre de notre propre chemin, aller dans cette direction parce que c’est là que la vie prend son véritable sens.

PS : dans le même registre, vous pouvez aller lire et/ou écouter le texte « Retrouvailles » de Guy Corneau, psychologue yungien, qui dit en substance : « Vivre à côté de soi, vivre à côté de l’âme. C’est renoncer à soi, c’est renoncer à tout » en suivant ce lien ici. 

Et aussi le texte « Lorsque je me suis vraiment aimée….  » écrit par Kim McMillen de en suivant ce lien iciSon message ici est clair, l’amour de soi est la clé pour aimer les autres et se faire aimer d’eux. L’auteur en nous partageant ses idées, nous enseigne comment remplir notre vie de paix, de joie et de tranquillité. 

Et aussi mon article, qui est plutôt une chronique « Etre soi, le chemin vers l’Amour véritable », en suivant le lien ici.

Je vous souhaite de trouver votre chemin et une bonne route sur celui-ci ! ☀  « Bonne route mes amis ! »


© www.jeuneetpunchy.com  Merci de mettre le lien source vers cet article si vous souhaitez le partager ou fortement vous en inspirer. 😉

- 90 € sur le pack de 6 séances de coaching jusqu'au 31 décembre ! Voir onglet Boutique. Ignorer