© jeuneetpunchy.com Le contenu de cet article est la propriété de son auteur – Joëlle Pétrod – et ne peut être utilisé sans son accord et sous certaines conditions.


 

La chirurgie maxillo-faciale en résumé

 

La chirurgie des mâchoires permet de remettre les mâchoires en bonne position, lorsqu’elles sont décalées entre elles et qu’elles entraînent une anomalie de l’occlusion dentaire. Ce décalage peut être dû à une malformation de naissance, à un défaut de croissance ou à un traumatisme.

La remise en place et en forme des mâchoires grâce à cette chirurgie, déplace obligatoirement les dents, c’est pourquoi dans la très grande majorité des cas, l’orthodontiste et le chirurgien maxillo-facial travaillent ensemble. L’orthodontie permet au chirugien d’obtenir une occlusion stable et équilibrée dès la réalisation de la chirurgie (ostéotomies*).

Cette chirurgie est pratiquée pour améliorer les 3 fonctions vitales de la face qui sont :

  1. La mastication, fonction vitale intermittente qui permet de s’alimenter.
  2. La ventilation, fonction vitale permanente qui permet la respiration, le développement et le fonctionnement de la face et du corps entier. 
  3. L’esthétique, fonction de relation essentielle qui favorise l’estime de soi et permet de transmettre les entiments qui passent par les expressions du visage. 

L’orthodontie prépare les dents et les positionne idéalement par rapport à l’os pour que les mâchoires puissent s’emboîter correctement pendant la chirurgie. Il faut bien savoir qu’en replaçant les dents, la malposition peut être plus visible qu’avant le traitement correcteur. L’orthodontie pré-opératoire peut durer de 6 à 18 mois. Et reprend environ 15 jours après l’opération afin de permettre l’emboîtement parfait des dents. Elle peut là encore durer de 6 à 8 mois. 

Les anomalies de l’occlusion dentaire peuvent  avoir des conséquences à court, moyen et long terme qui peuvent justifier ces interventions chirurgicales lourdes, contraignantes et éprouvantes. En effet, elles peuvent entraîner des préjudices :

*

  • Au niveau dentaire : des risques importants de déchaussement des dents, des caries, de l’usure prématurée, des mauvais contacts dentaires, une mastication réduite, une difficulté voire une impossibilité de mise en place de prothèse dentaire que ce soit dentier, bridge ou même couronne. 
  • Au niveau gingival, par des inflammations, une récession de la gencive, des auto-morsures du palais, etc.
  • Au niveau esthétique en cas d’anomalie importante de position :  l’indication la plus importante notamment chez les jeunes dès la fin de leur croissance, pour une dysharmonie du visage, assymétrie, mauvaises proportions, profil disgracieux. Ca peut être une accentuation des rides d’expression, un vieillissement prématuré du visage par des tissus mous non soutenus par la mâchoire, un sourire disgracieux, biaisé…
  • On pourra aussi constater une gêne à l’alimentation, des troubles de l’élocution, de la déglutition, de la ventilation, des troubles du sommeil, des tensions musculaires, des céphalées, une pathologie des articulations des machoires (ATM) avec des douleurs, des craquements, des claquements, des contractures musculaires…

Bien prendre sa décision

 

Attention, le changement de morphologie faciale, même minime, peut influencer la personnalité et avoir des répercussions dans les domaines professionnels ou privés. Un soutien psychologique, un accompagnement peut souvent être utile pour accompagner le changement d’identité éventuel vécu par le patient mais aussi par son entourage qui peut être complètement désorienté. 

Les contraintes avant, pendant et après l’opération sont toujours lourdes et nombreuses. Elles varient toutefois selon les individus et le type d’opération par ordre d’importance : l’ostéotomie* bi-maxillaire souvent accompagnée d’une génioplastie (ajustement du menton à la nouvelle position des mâchoires), l’ostéotomie* maxillaire (ou de la mâchoire supérieure), l’ostéotomie* mandibulaire (concernant uniquement la mâchoire du bas cette fois)… Les cloisons nasales peuvent être opérées dans certains cas en plus des mâchoires. Les interventions durent entre 1 heure et 4 heures, en fonction de la complexité du travail et des gestes associés. L’hospitalisation dure en moyenne 4 jours, cette durée étant variable en fonction de la complexité de la chirurgie et de la « forme » du patient. L’arrêt d’activité dure en moyenne 1 mois. L’arrêt des activités physique et sportives 2 à 3 mois selon le type d’intervention et le type d’acitivité. Il faut prévoir une éviction sociale de plusieurs jours à plusieurs semaines, toujours selon le type d’intervention et la réaction du patient lui-même, à cause d’un gonflement du visage important et des ecchymoses très présentes. Il faut penser aussi au traitement orthodontique avant et après l’intervention, qui nécessitera bagues, crochets et élastiques soit une gêne masticatoire et esthétique. Ces opérations, paradoxalement, sont pour la très grande majorité des patients, peu douloureuses au final, grâce à des traitements post-opératoires efficaces. Il faut aussi envisager les troubles de la sensibilité au niveau notament de la lèvre inférieure et du menton. 

Et aussi, vous, les adultes un peu plus « mûrs », ne succombez pas aux sirènes notamment de la fédération française d’orthodontie qui sur son site, vous promet en plus d’une occlusion et d’un visage parfait, un rajeunissement facial durable et un effet lifting garanti ! C’est beaucoup plus complexe que cela, croyez-moi ! Sollicitez plusieurs avis, en gardant à l’esprit que les orthodontistes, dès qu’ils voient la moindre anomalie veulent à tout prix (très cher et pas remboursé pour les adultes) vous appareiller et le chirurgien lui, utiliser son scalpel et ce, en pouvant vous alarmer alors que dans certains cas comme le mien, personne jusque-là n’y avait rien vu et que ça ne vous avait jamais trop gêné finalement. Ce peut être une approche vénale pour certains mais plus positivement et le plus souvent j’espère, parce que c’est leur quotidien,  leur travail, leur passion. Privilégiez donc les praticiens qui ont une approche psychologique, qui prennent le temps de vous écouter, de vous conseiller, de vous soutenir et surtout de bien appréhender vos besoins et le pourquoi de cette opération pour vous, votre réel objectif, le dit et le non-dit ou caché, c’est d’une importance capitale pour le bon déroulé du traitement qui va durer en moyenne 18 mois et votre satisfacfaction future et votre acceptation de votre nouveau moi… Et n’hésitez pas à vous faire aider pour prendre une si importante décision de changer la morphologie de votre visage et de subir toutes ces contraintes pendant tous ces mois et ces années. Et à vous accorder une période de rélexion suffisante et à demander toutes les explications nécessaires à votre compréhension et à vos attentes. 

Ces opérations, même très réussies, sont loin d’être anodines et amènent des transformations physiques mais aussi d’image de soi importantes qui peuvent souvent nécessiter un soutien psychologique et un accompagnement pour bien s’organiser, se préparer que ce soit pratiquement et psychologiquement. 

*Le terme d’ostéotomie désigne le geste chirurgical qui consiste à sectionner l’infrastructure squelettique « malformée » pour la repositionner selon un équilibre architectural plus approprié. 


© www.jeuneetpunchy.com Merci de mettre le lien source vers cet article si vous souhaitez le partager ou fortement vous en inspirer 😉 

Mon expérience maxillo-faciale de « ouf » ! 😉

 

Je plante le décor avant d’entamer un résumé de cette expérience de fou et de mon parcours du combattant. J’ai décidé de faire cette opération suite à une visite de contrôle chez mon dentiste, puis un orthodontiste et à un chirurgien. J’ai décidé de leur faire confiance alors même que je n’avais aucune gêne ni problème particulier finalement si ce n’est que mes dents du haut ne touchaient pas celles du bas au centre, une petite béance. Les orthodontistes et chirurgiens qualifient cela de grave, comme je l’ai dit ci-dessus dans le paragraphe « Bien prendre sa décision », tout est relatif car personne, même dans mon entourage proche, ne s’en était même jamais aperçu. Seul mon dentiste galèrait un peu lorsqu’il s’était agi de me poser des couronnes, pour les faire coïncider avec leurs copines de dessus ou du dessous.  Mon opération et soins en amont et en aval, sont ce qu’on peut appeler un raté, ou pour être plus positive : « ce n’est pas très réussi ». 😉

Par contre, je peux vous en parler et vous aider en ce sens que j’ai du coup, une double compétence, voire une triple et une quadruple. 😀  Pour avoir été opérée deux fois déjà, entre les deux un enlèvement de plaques et une reprise : la première fois ostéotomie bi-maxillaire + impaction et génioplastie le 25 novembre 2015, enlèvement des premières plaques et petite reprise le 23 novembre 2016 et ostéotomie mandibulaire et génioplastie (cette dernière n’étant pas prévue, je l’ai su à mon réveil) le 15 mars 2017. Je sais donc de quoi je parle. 🙂 Etc. J’espère pouvoir aider des personnes avec dans leur prise de décision, leur parcours, leurs choix, le côté pratique avec ce à quoi il faut s’attendre et ce qu’il faut prévoir et surtout un soutien – tellement important dans ce genre d’intervention. 

Car je reste persuadée qu’il n’y a que les gens qui sont passés par là qui peuvent en parler. Pour tout d’ailleurs mais principalement pour ce genre « d’aventure » très contraignante et surtout très impactante psychologiquement. 

« Pour pouvoir aider à guérir, il faut avoir été blessé. Pour comprendre la blessure de l’autre, si on n’a pas vécu ça nous-même, si on ne sait pas ce que ça nous a fait comme effet de torture, de haïr le monde, de gueuler contre Dieu ou contre l’Univers, et de frôler la mort… on ne peut pas comprendre la personne qui est dans cet état. Si jamais nous essayons d’aider quelqu’un, nous devons rentrer dans la situation de l’autre. »

Cette citation vient de cet article Le chemin qui mène à soi

Vous pouvez laisser un commentaire plus bas si vous souhaitez partager votre expérience ou poser une question qui pourra servir à d’autres très certainement. 😉 

Et si éventuellement vous souhaitez vous faire accompagner pour votre opération/transformation ou en amont, pour prendre votre décision en connaissance de cause, je peux vous y aider en tant que Master Coach Santé et Patiente très très experte. 😉 J’ai décidé de positiver toute cette expérience et tous mes acquis en ce domaine. 🙂 Si vous souhaitez en savoir plus sur le coaching, allez visiter les pages : Le Coaching de Santé, pour qui et pourquoi ? et Qu’est-ce qu’un coach et le coaching ?  ou bien encore pour en savoir plus sur mon parcours Votre Master Coach Santé & Réussite . Vous y trouverez aussi des formulaires pour me contacter et m’indiquer votre besoin d’accompagnement.  Merci de votre confiance !

Allez voir aussi la page Témoignages.  En voilà un déjà ici posté sur la page Facebook Jeune et Punchy (voir Publications des visiteurs) :

Témoignage FB Sabrina

 

Me contacter

- 90 € sur le pack de 6 séances de coaching jusqu'au 31 décembre ! Voir onglet Boutique. Ignorer