© jeuneetpunchy.com Le contenu de cet article est la propriété de son auteur et ne peut être utilisé sans son accord et sous certaines conditions.


 

raisin blancCela faisait au moins 20 ans que je voulais faire une cure de raisin de 10 jours pour tester, pour en avoir lu des tas de bienfaits. Enfin, il y a 6 ou 7 ans, je me décide et je la fais et je tiens jusqu’au 10ème jour inclus par la volonté, je n’en pouvais plus. Le 11ème jour, j’ai donné tout le raisin qu’il me restait à une voisine tellement je n’en pouvais plus. Je ne pouvais plus le voir. Je n’ai du coup pas fait de reprise alimentaire correcte et j’ai dû sauter sur les trucs qui me faisaient plaisir. Aussi, les avantages de ma cure de 10 jours : RIEN du tout au contraire, je me sentais mal. Et je n’ai jamais pu la recommencer jusqu’à cette année où j’étais selon moi mieux préparée et surtout motivée et non dans la « volonté » seule de la faire. Avec le recul, voilà les principales raisons pour lesquelles j’ai plus ou moins raté ma première cure : j’ai tenu uniquement par la volonté, j’ai acheté plusieurs caisses de raisin d’avance, ce qui a fait que j’étais déjà « écoeurée » rien que de voir tout ce raisin. J‘avais prévu une durée trop longue pour une première, d’autant que je n’étais pas assez préparée. Et un peu boulimique du coup aussi.

Depuis, j’ai fait évoluer mon alimentation, j’ai arrêté le sucre ajouté et raffiné, le gluten et j’ai beaucoup réduit de plus en plus les produits laitiers et complètement arrêté ceux au lait de vache. Je me suis encore plus sensibilisée à l’alimentation saine que jamais dans ma vie avant, j’ai fait un stage de jeûne et des stages de nutrition santé pour m’y aider et enclencher une dynamique. Je pratique régulièrement le jeûne intermittent.

Par ailleurs, cette fois, je l’ai fait sans me forcer, en n’achetant du raisin que pour 2 ou 3 jours, et ensuite au bout de 3 jours, ce qui est un minimum selon moi pour une monodiète de raisin ou autre d’ailleurs, après avoir écouté mon envie de continuer et mon corps, j’ai racheté encore du raisin pour 3 ou 4 jours. J’ai varié les espèces pour diversifier. J’ai pris du Muscat noir et du Danlas blanc, qui ont une peau fine et se mangent facilement. Au 4ème jour, j’ai trouvé du raisin blanc sans pépin, une variété italienne mais avec des grains plus petit donc la peau plus fine que le raisin Italia et pas de pépin donc. Pas mal non plus. 

J’ai finalement fait 7 jours de raisin + 3 jours de reprise progressive, le 1er premier jour en ne mangeant que des fruits divers et variés, les 2 jours suivants j’ai rajouté des légumes crus et cuits principalement. Puis j’ai repris mon alimentation quotidienne. Comme j’avais un séminaire professionnel de coaching le lendemain, je voulais pouvoir en profiter et partager et aller déjeuner avec les autres. C’est ainsi que j’ai arrêté la cure de raisin proprement dite à 7 jours pour avoir 3 jours de reprise devant moi. Au bout du 3ème jour de cure, je me sentais déjà mieux, plus légère à tous les niveaux, physique et mental. J’avais retrouvé mon caractère enjoué qui avait été un peu en berne ces derniers temps et éliminer les toxines que je n’avais pas encore éliminées après une longue période de stress et des anesthésies générales répétées. Comme je me sentais très bien, j’ai continué jusqu’à 7 jours en tout à ne manger que du raisin environ 2 kg en moyenne par jour. Même si je n’avais pas eu d’impératif, je pense que je n’aurais pas continué au-delà des 7 jours. J’ai déjà failli arrêter au 6ème jour car je n’en avais plus envie et je me sentais moins bien. Et puis finalement le matin du 7ème jour, en voyant qu’il me restait à peine 2 kg de raisin blanc et que ça n’avait pas l’air de me faire peur 😉 j’ai décidé d’aborder le 7ème jour pour avoir une semaine complète de raisin. Certains disent que ce sont les 3 premiers jours les plus difficiles et que passé ce stade, tout va bien. Ce n’est pas mon cas, les 3 voire les 4 premiers jours sont faciles (il faut dire que je n’ai pas de réactions détox comme maux de tête, malaises ou autres comme peut avoir une personne très intoxiquée), mais après du raisin, encore du raisin…c’est plus difficile. 🙂 

Alors, c’est quoi une cure de raisin ou cure uvale ?

Raisins blancs et noirs

 

Il est bon de rappeler ici qu‘une cure de raisin, c’est de manger du raisin, du raisin…..et encore du raisin ! Et uniquement du raisin… C’est une cure purifiante et très agréable. Il n’y a que quelques contre-indications qui concernent les personnes malades et trop affaiblies et celles qui souffrent de diabète. C’est une modification alimentaire pour réduire son alimentation dans un temps donné et surtout réduire les apports toxiques. En effet, au quotidien, notre organisme est surchargé par nos habitudes alimentaires néfastes, notre hygiène de vie, nos situations de vie stressantes, notre relationnel parfois toxique, ainsi on emmagasine stress et surplus toxiques.

 

 

Pourquoi ne manger que du raisin, du raisin, et encore du raisin ?

Pourquoi choisir de faire une monodiète de raisin plutôt qu’une autre ? Parce que le raisin est très riche en nutriments, en flavonoïdes, en tanin, qui sont des composés anti-oxydants. Cette  cure uvale a de nombreux bénéfices à la fois nettoyant, purifiant mais aussi revitalisant. Elle va permettre de drainer le foie et les reins en profondeur, et en douceur à la fois. Les intestins vont également se purifier. La peau aussi, souvent le teint s’éclaircit. Et tout cela sans aucune agression pour notre organisme. C’est une cure revitalisante très intéressante à faire en automne, avant d’entrer dans l’hiver avec un système immunitaire boosté et bien plus efficace. Donc il est intéressant d’aborder la rentrée avec cette pratique alimentaire qu’est la monodiète de raisin, une cure qui va permettre de nettoyer notre organisme, de nettoyer tous les effets qu’on a pu faire avant. Une monodiète, je le rappelle étant de manger un seul aliment sur un repas minimum ou une ou plusieurs journées, voire semaines, en en mangeant autant que vous en avez besoin. Elle va éliminer toutes les toxines accumulées dans les tissus, les cellules. Les effets de cette cure vont se ressentir assez rapidement. Cette cure est très bonne pour réparer les problèmes intestinaux, les maux de tête, les bourdonnements d’oreilles, etc.  Elle va aussi avoir un effet « euphorisant » car elle nettoie vraiment bien l’organisme.

Naturellement, le corps s’acidifie et crée des déchets métaboliques juste par le fait d’exister et de vivre donc. Un rappel, nos cellules prennent des nutriments dans le sang. Elles baignent dans la lymphe. Aussi, plus on consomme des aliments qui sont inappropriés, plus la cellule va être surchargée du coup et des déchets vont stagner dans la lymphe. Les émonctoires vont se ralentir à force d’avoir à traiter tout cela, ce trop-plein de l’organisme. Le corps a vraiment besoin de repos.

Un organisme lésé reviendra naturellement à un bon état, si on lui en laisse le loisir. Le corps cherche instinctivement la santé, il est autonome. C’est l’homéostasie.

On peut distinguer 3 phases lors d’une cure de raisin :

1ère étape : nettoyer le système ambulatoire, le sang et la lymphe, ce qui stagne en fait. Ce qui peut avoir pour effet des manifestations importantes (maux de tête, douleurs, coups de pompe…).

Il faut penser à bien s’hydrater pour diluer tout cela : eau ou boisson chaude sans calories ni sucre.

2ème étape : nettoyer les organes fonctionnels, réparer le foie, les reins et les intestins.

3ème étape : remettre les organes fonctionnels nettoyés en cohésion avec les autres. Les remettre en bon état de marche.

Cette troisième étape est la plus difficile à atteindre et va dépendre si l’on fait des cures et des détox régulièrement, et de la durée de notre cure de raisin.

 

La meilleure façon de mener à bien une cure de raisin ?

Afin qu’elle soit la plus bénéfique et la plus facile possible et pour bien éliminer toutes les toxines du corps. Sachant qu’une cure de raisin bien menée a énormément de bienfaits. Elle permet de faire un drainage qui élimine les toxines. C’est de plus une cure revitalisante pour l’organisme qui va le régénérer en douceur et qui ainsi dynamise notre potentiel énergétique.

Quand la faire ?

Le mois de septembre est le plus adapté puisque c’est la pleine saison du raisin, et les températures sont encore douces. L’avantage de faire cette cure à l’automne est aussi de mieux nous préparer et surtout de renforcer notre système immunitaire à l’hiver. Et ce, naturellement et progressivement.

Comment la faire pour qu’elle soit le plus bénéfique possible ?

Pour qu’il y est vraiment un réel effet détox, l’idéal est de la faire sur plusieurs jours.  Elle est très facile à réaliser par rapport à d’autres monodiètes ; déjà parce que le raisin est très énergétique, il apporte une bonne énergie donc on ne se sent pas fatigué on ne va pas avoir faim, d’autant qu’on peut en manger autant qu’on le veut, autant qu’on en ressent le besoin. L’objectif étant d’occasionner une carence mais maitrisée par l’organisme car en utilisant qu’une seule catégorie d’enzymes digestives, toutes les autres enzymes « économisées » se mettent au profit du nettoyage de l’organisme, et c’est comme cela qu’on va pouvoir nettoyer les toxines et les déchets qu’il y a en trop.

Mes 9 conseils :

1- Quelques jours avant, ça fera quelque jours à votre mental et à votre corps pour s’y préparer, annuler tous les produits acidifiants pour l’organisme soit les produits animaux et industriels, les laitages notamment de vache, le gluten. Vous pouvez aussi introduire progressivement le raisin, en en mangeant le matin ou le soir pendant ces jours de préparation par exemple.

2- Quelques jours avant aussi, videz vos placards et frigo le plus possible pour éloigner un maximum les tentations. 

3- Pour la cure proprement dite, choisir des raisins bio pour ne pas ingurgiter de pesticides alors que notre but est justement de drainer et d’éliminer les toxines et bien mûrs, goûtez en un grain et faites confiance à votre intuition.

4- N’en acheter pas trop à la fois au risque de vous écoeurer rien que de voir tous ces raisins. 🙂 Et pour leur fraicheur aussi.

5- Laver soigneusement le raisin même s’il est bio, c’est très important.

6- Faites des petits repas, toutes les 2 ou 3 heures par exemple, pour éviter une trop grosse dose de sucre en même temps. Prendre le temps de bien le mâcher. Surtout ne pas se limiter sur la quantité de raisin.

7- Les variétés de raisin sont très importantes aussi, ne pas choisir du raisin avec une peau trop dure.  C’est bien de varier les variétés car chacune a des propriétés, des nutriments différents et intéressants. Le chasselas blanc est recommandée pour sa peau fine et sa teneur en sucre équilibrée. Et également le muscat noir. Pas de chasselas au moment où j’ai fait la mienne, le raison blanc Danlas a très bien été, il suffit de bien le choisir mur et pas trop gros. Vous pouvez éventuellement prendre du jus de raisin bio aussi ou des raisins secs de préférence réhydratés pour changer et varier les plaisirs.

8- Manger à sa faim, il est important de sortir de notre repas de raisin sans plus avoir faim, repus. Donc en manger en quantité suffisante. La moyenne constatée est de 1.5 à 2.5 kg mais on peut manger plus si on en ressent le besoin. Ne pas en manger moins sinon les effets de la cure seraient moindres.

9- Continuer votre pratique sportive, c’est même mieux. Maintenant, vous pouvez choisir des pratiques un peu plus douces qu’habituellement au besoin comme la marche, de la natation, du vélo à un rythme modéré.

 

Combien de temps ? Bien prévoir la durée de sa cure et ne pas oublier la reprise !

La durée de la cure va dépendre de chacun. On peut aller de 3 jours, qui est l’idéal selon moi pour une détox -pour permettre aux cellules de l’intestin de se renouveller entièrement. jusqu’à 3 semaines pour les plus expérimentés. Sachant que 1 ou 2 journées quand on débute, c’est très bien déjà. Cela sera en fonction des envies, des motivations de chacun et des réactions au niveau du corps. 3 jours c’est bien tout le monde peut faire une monodiète sur 3 jours sans installer de carences. Jusqu’à 7 jours voire 10 jours mais n’allez pas au-delà sans être expérimenté et/ou suivi par un praticien ad hoc. Vous pouvez aussi commencer par une monodiète juste en mangeant que du raisin sur un seul repas, l’idéal étant le soir pendant quelques jours.

Rester très attentif aux réactions de notre organisme. On peut avoir des maux de tête, de légers malaises, des éruptions de boutons, etc. Tout cela étant des signes de détox et donc de libération des toxines. Si les effets détox sont trop durs, arrêter la cure et tenter de la refaire plus tard sur 1 ou 2 journées mais pas plus.

La reprise alimentaire est très importante, il faut la faire progressivement et ainsi sortir de la cure en douceur. Ne pas sortir de la cure tout de suite en réattaquant les produits laitiers, la viande, etc. Réintégrer ces produits en douceur. En premier lieu, le mieux est de réintégrer d’autres fruits tout en continuant à manger du raisin éventuellement. Et ensuite, réintégrer les légumes jusqu’à reprendre une alimentation normale.

Plus la cure a été longue et plus la reprise alimentaire sera longue proportionnellement du temps qu’aura duré votre cure. Il faudra au minimum 3 jours pour reprendre une alimentation conventionnelle qui est la vôtre.

Vous pouvez aussi envisager un jour de monodiète régulièrement, par semaine ou par mois par exemples, pour faire perdurer les effets de cette cure.

Vigne raisin noir

En résumé des bienfaits de cette cure : la priorité est vraiment la détox de l’organisme qui va vraiment se nettoyer et éliminer tous les excès qu’il a subis avant. Ce qui est une bonne prévention pour entretenir une bonne santé. Et ensuite tous les effets euphorisants, de bien-être que ça peut apporter. Ses effets antioxydants qui pemettent de mieux vieillir aussi.

 

 

 

 

Je vous souhaite une très bonne cure de raisin et un organisme tout remis à neuf et un système immunitaire boosté pour bien vous préparer à l’hiver ! 💜

Je rajoute que pour les accros du sucre comme moi avant 😉 , une telle cure peut se faire assez facilement car le raisin est très sucré mais c’est la reprise qui risque d’être difficile, ils risquent de faire une « boulimie » de sucre comme après un sevrage. Commencer par une cure de courte durée selon moi dans ce cas ou apaiser son rapport avec le sucre avant.


@ jeuneetpunchy.com Le texte de cet article est la propriété de son auteur et ne peut être utilisé sans son accord et sous certaines conditions.